Sony prend peu de risques avec le Xperia Z4.

Publié le 20 Avril 2015

 

Les caractéristiques techniques du nouveau Xperia Z4 viennent d’être dévoilées par Sony. Cette évolution du Z3, qui sera commercialisée dans un premier temps au Japon à l’été 2015, apparait beaucoup moins innovante que ce que peuvent proposer Samsung ou encore Huawei avec leurs dernières productions.

 

 

Le Sony Xperia Z4 se présente au même format que le Z3 initial, avec son écran de 5,2 pouces (1920×1080 pixels), mais légèrement plus fin (6,9mm contre 7,3mm). Il fonctionne sous la dernière mouture d’Android (5.0) à l’aide d’un processeur Snapdragon 810 huit coeurs cadencé à 2GHz. Pour le reste, le Xperia Z4 4G propose deux capteurs photo de 20,7Mpx et 5,1Mpx et une capacité de stockage de 32Go (extensible grâce à une carte microSD) et 3Go de RAM. Il bénéficier enfin de la technologie audio LDAC permettant de restituer du son en haute qualité sans fil.

 

 

Ce téléphone doit sortir dans un premier temps au Japon à l’été 2015. Sony n’a pas communiqué sur une version « compacte », comparable à celle existant pour le Z3. Plus tôt dans l’année, le groupe avait déjà présenté au Mobile World Congress de Barcelone (Espagne) son Xperia Z4 Tablet de 10 pouces.

 

 

Format XXL ou écran courbé, l’heure est à l’innovation
 

 

La présentation de l’Xperia Z4 intervient quelques jours avant celle du LG G4, prévue le 28 avril, mais aussi juste après celle du nouveau Huawei P8 Max et la sortie du Samsung Galaxy S6 Edge, deux mobiles pariant quant à eux sur l’innovation. Le Huawei P8 Max se présente ainsi avec un écran d’une diagonale de 6,8 pouces (1920×1080 pixels). Il s’avère même être encore plus fin que la concurrence, à commencer par l’iPhone 6 Plus ou le Galaxy Note 4. Ce téléphone double SIM sera prochainement commercialisé.

 

Autre terminal qui ne passe pas inaperçu, le Samsung Galaxy S6 Edge dispose quant à lui d’un écran incurvé aussi bien à droite qu’à gauche, une première sur le marché des téléphones intelligents. En proposant un appareil qui ne se démarque pas de ses prédécesseurs, Sony prend le risque de ne pas élargir sa clientèle, malgré un produit aux performances qui n’ont rien à envier à la concurrence.

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #téléphonie mobile

Repost 0
Commenter cet article