Mise à l’essai de la télé Samsung SUHD JS9500.

Publié le 7 Mai 2015

 

Après avoir vu la nouvelle télé Samsung SUHD, vous ne voudrez plus revenir en arrière.

Les points quantiques, l’imagerie à large gamme dynamique et l’Ultra Haute Définition : plusieurs technologies qui équiperont les téléviseurs des prochaines années sont offertes dès maintenant dans la nouvelle télé phare de Samsung. Un appareil impressionnant, qui fera toutefois un trou substantiel dans votre compte en banque.

 

 

Nouvelles technologies 

 

La nouvelle télé Samsung SUHD, ou la UNJS9500 de son petit nom, est la toute dernière télé en Ultra Haute Définition (UHD) de la compagnie coréenne lancée il y a quelques semaines à peine.

La UHD, aussi appelée 4K, a une résolution quatre fois supérieure à celle des téléviseurs pleine HD habituels. Lorsqu’on parvient à mettre la main sur du contenu UHD, l’image est donc plus nette, un peu comme si nos lunettes n’étaient plus adaptées à notre vue et qu’un optométriste nous faisait essayer une nouvelle paire.

L’UHD existe depuis environ deux ans maintenant au Canada, mais deux autres technologies font leur apparition pour la première fois avec la télé de Samsung. L’imagerie à large gamme dynamique (HDR) est une technologie permettant des contrastes très élevés, et les points quantiques (le «S» de SUHD) permettent, entre autres, d’obtenir des images vibrantes et un plus large éventail de couleurs qu’auparavant.

Déjà, les points quantiques confèrent à la télé de Samsung des couleurs impressionnantes, mais il faudra attendre encore un peu l’arrivée du contenu compatible, par Netflix et à l’aide d’un nouveau standard de disques UHD qui fera son apparition d’ici la fin de l’année, pour vraiment profiter de ces nouvelles technologies.

La UHD a une résolution quatre fois supérieure à celle des téléviseurs pleine HD habituels. Lorsqu’on parvient à mettre la main sur du contenu UHD, l’image est donc plus nette.

Et le contenu UHD?

 

Depuis l’arrivée des téléviseurs UHD, le contenu disponible demeure le talon d’Achille de ces appareils. Pour l’instant, le plus grand diffuseur de vidéos UHD est Netflix, qui propose quelques séries (surtout les siennes) et documentaires en UHD, à condition de souscrire un forfait plus dispendieux que le forfait de base. Les télés de Samsung permettent aussi d’afficher du contenu UHD sur YouTube et sur UltraFlix, un service de location de films UHD.

C’est encore trop peu, mais la situation s’améliore rapidement. L’arrivée prochaine de disques UHD devrait aussi aider les propriétaires de télés UHD, qui devront toutefois s’équiper d’un lecteur compatible.

=============================================

 

Forces et faiblesses 

 

Outre sa compatibilité avec les futurs standards de la télé UHD, le téléviseur SUHD de Samsung se démarque de quelques autres façons. On aime, par exemple, son module avec tous les connecteurs de l’appareil qui pourra être mis à jour dans quelques années pour profiter des avancées à venir, son design quand même réussi et sa manette simple et efficace.

L’interface intelligente de la télé est toutefois un peu lente, et certains pourraient se demander si les futurs téléviseurs OLED UHD, qui offriront notamment de meilleurs noirs et des écrans plus minces, ne représenteront pas un meilleur investissement à long terme.

La plus grande faiblesse de l’appareil est toutefois son prix – 7 300 $ pour le modèle de 65 po –, qui devrait fondre rapidement au cours des prochains mois et des prochaines années. Ceux qui ne peuvent attendre et qui en ont les moyens peuvent toutefois s’offrir un avant-goût de l’avenir télévisuel dès aujourd’hui.

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Techno

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article