Ubisoft ne se laisse pas oublier, voici Assassin’s Creed Syndicate.

Publié le 14 Mai 2015

 

En novembre dernier Ubisoft sortait avec éclat Assassin’s Creed Unity, l’action se déroulait dans une violente et sanglante Révolution française. À peine le temps de souffler, qu’on nous annonce pour le 23 octobre prochain un nouveau chapitre: Assassin’s Creed Syndicate. Un autre jeu AAA d’Ubisoft, cette fois fait à Québec.

 

 

Révolution après révolution
 

 

Ubisoft nous plonge encore une fois au cœur d’une révolution, cette fois-ci la révolution industrielle. Cette révolution nous allons la vivre en Europe, plus précisément à Londres en 1868. À travers Jacob et Evie Frye, des jumeaux assassins, nous allons évoluer à une époque de grands changements, où il se crée de larges fossés entre les classes ouvrières et aisées. S’unir devient un mode de survie. Le clan devient une nouvelle famille avec qui nous devrons mettre fin à la domination des plus riches et à l’oppression des Templiers. Il faudra étendre notre influence et notre contrôle dans tous les quartiers de Londres… non pas sans quelques effusions de sang.

====================================================================

 

Une première femme assassin
 

 

Dans les jumeaux assassins que nous allons incarner, il y a Evie. Un personnage principal, féminin, assassin. Une assassin en mode solo, on était plusieurs à l’attendre dans Assassin’s Creed Unity, la voilà enfin. Pour l’instant, on sait d’elle qu’elle sera spécialisée dans l’infiltration et beaucoup moins impulsive que son frère. Comme c’est coutume dans Assassin’s Creed nous allons aussi croiser quelques personnages historiques, dans ce cas-ci Charles Dickens et Charles Darwin.

 

 

Made à Québec
 

 

Le studio d’Ubisoft à Québec travaille en secret depuis plus de deux ans sur ce nouveau projet. L’an dernier on cherchait à combler 100 nouveaux emplois afin de répondre aux exigences que demande la réalisation d’un jeu AAA. Sur les 375 personnes travaillant au studio de Québec environ 330 sont affectés à Assassin’s Creed Syndicate. Dix ans après son arrivée dans la capitale nationale, Ubisoft Québec se retrouve dans une excellente phase de croissance. Son déménagement dans le quartier Saint-Roch, au coût de 4 millions de dollars,  assurera leur présence à Québec pour les 13 prochaines années.

Avec plus de 90 millions d’exemplaires de la franchise d’Assassin’s Creed vendus à travers le monde, on peut se demander s’il reste encore du jus à presser… La réponse viendra à la fin du mois d’octobre.

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Jeux vidéo

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article