En 2098, Facebook accueillera plus de morts que de vivants sur son réseau.

Publié le 9 Mars 2016

 

Un milliard et demi de personnes dans le monde, dont plus de 20 millions de français, ont un profil Facebook.

En ce basant sur cette croissance des utilisateurs du réseau social, leur âge et le taux de mortalité aux États-Unis, Hachem Saddiki, un statisticien à l’université du Massachusetts, a calculé qu’en 2098 il y aura plus de morts que de vivants sur le site créé par Mark Zuckerberg.

Un calcul biaisé puisque le statisticien a considéré que tous les profils des défunts seraient conservés. Or, il arrive que certains comptes de personnes décédées soient fermés à la demande des familles. Par ailleurs, le taux de mortalité américain diffère du taux au niveau mondial.

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Réseaux sociaux

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article