Médias sociaux: mauvais pour votre carrière?

Publié le 21 Novembre 2016

 

 

 

«Attends, je dois prendre une photo de mon repas pour Instagram!»
 
Nous vivons dans un drôle de monde; celui où les gens se sentent obligés de mettre à jour leurs statuts Facebook et de publier des photos sur Instagram, comme si c’était un devoir. Moi je vais sur les réseaux sociaux mais sa ne m'empêche pas de faire mon travail.
 
Ce monde virtuel touche surtout les «millennials», qui développent leur présence web avec des blogues, Twitter, Facebook, Snapchat, Instagram et qui veulent absolument découvrir les nouvelles plateformes qui échouent, comme Ello, avant les autres. Ils utilisent des mots-clics comme #Influenceur pour attirer l'attention des compagnies...et ça fonctionne.
 
Plusieurs personnes peuvent se vanter d’avoir déniché un emploi grâce aux médias sociaux; que ce soit dans les annonces ou grâce à un employeur qui a trouvé la perle rare.
 
Selon Cal Newport, professeur et auteur britannique de l’Université Georgetown, cette façon de penser n’est plus à jour, rapporteIndependent
 
«Dans une économie capitaliste, le marché récompense ce qui est rare. L’utilisation des médias sociaux n’est certainement pas rare,» a-t-il confié au New York Times.
 
Selon Newport, l’utilisation des médias sociaux réduit notre employabilité à cause de l'effet des plateformes sur notre attention. Parce que ces plateformes créent des dépendances, les gens sont plus faciles à ennuyer. Il croit également que l’importance que l’on accorde à chaque mention «j’aime» et Retweet n’est pas du tout productive et une mauvaise façon de faire passer le temps, car les plateformes ne vont certainement pas survivre éternellement. 
 
Avons-nous plus de chances de trouver un emploi si on accorde moins d'efforts sur les médias sociaux, ou est-ce seulement un petit divertissement? Cal Newport trouve que c'est une perte de temps, en tout cas!

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Reseaux sociaux

Repost 0
Commenter cet article