Mirabel: le plus grand centre de simulateur de course au Canada.

Publié le 23 Janvier 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mirabel accueillera cet hiver le plus grand centre de simulateur de mouvement en course automobile au Canada.

Deux entreprises s'associent pour la création de ce centre: ICAR, un complexe multidisciplinaire de Mirabel dont les installations comprennent des pistes de course d'accélération, de dérapage contrôlé et de tout-terrain, et Technologies D-BOX, qui conçoit, fabrique et commercialise des systèmes de technologie de mouvement immersive destinée aux marchés du divertissement, ainsi qu'à celui de la simulation et de la formation.

«La réalisation de ce projet d'envergure est le fruit d'un talent, d'une ingéniosité et d'un enthousiasme formidables», a dit Marc Arseneau, président d'ICAR.

Le nouveau centre permettra aux passionnés de course automobile de tous les niveaux de perfectionner leurs habiletés à l'aide d'un simulateur révolutionnaire, dit-il. Ils pourront passer d'une piste en réalité virtuelle à un véritable circuit, «une expérience offerte nulle part ailleurs».

ICAR dit vouloir, avec ces nouveaux simulateurs de course automobile, confirmer sa volonté d'exploiter les technologies les plus récentes de son secteur.

«Nous sommes enchantés d'avoir pu participer à la création du plus grand centre de simulation au pays», a mentionné de son côté Claude McMaster, président et chef de la direction de D-BOX.

«ICAR est un complexe exceptionnel qui nous permet de présenter notre technologie de mouvement tout en offrant à ceux qui carburent à l'adrénaline une expérience de course aussi palpitante qu'inédite dans un environnement de réalité virtuelle hyperréaliste», a-t-il ajouté.

L'expertise de VRX Simulators, une entreprise de Colombie-Britannique, a aussi été utilisée. Elle met au point depuis 15 ans des solutions interactives pour la formation et le divertissement.

«L'intégration des mouvements mis au point par VRX aux simulateurs permettra aux pilotes de s'entraîner de façon virtuelle et ainsi de mieux comprendre la réalité de la conduite d'un véhicule exotique», a ajouté Yannick Gemme, vice-président des ventes, simulation et formation de D-BOX.

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #primeur techno

Repost 0
Commenter cet article