Résultats d’Apple: quelques surprises (et l’envers des médailles).

Publié le 6 Février 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

iPhone 7   avant de tirer des conclusions hâtives)
La force de l’iPhone représente probablement la plus grande surprise du trimestre, avec plus de 78 290 millions unités vendues, pour des revenus de 54,4 milliards $ US et un prix moyen de 695 $ US par appareils.

Les ventes du premier trimestre de l’année sont toujours fortes pour Apple, puisqu’elles incluent à la fois le lancement d’un nouvel iPhone et les ventes du temps des fêtes, mais l’iPhone 7 offrait un design similaire à celui des deux dernières années, et plusieurs s’attendaient à ce que l’année prochaine soit plutôt l’année de tous les records.

 

Quelques facteurs ont aidé Apple ceci dit. L’iPhone 7 a été lancé plus tôt que l’iPhone 6S l’année dernière, et le trimestre Q1 2017 comptait une semaine de plus que le Q1 2016, deux facteurs qui pourraient expliquer ces ventes record. En contrepartie, la demande aurait été plus forte que l’offre pour l’iPhone 7 jusqu’à la fin du trimestre, surtout pour l’iPhone 7 Plus. En gérant mieux sa production, Apple aurait donc peut-être pu augmenter les ventes de son appareil encore plus.

Bref, l’iPhone 7 a connu un trimestre record, qui aurait pu être encore plus grand, mais qui ne marque pas forcément une tendance à long terme pour autant.

 

 

 

 

 

Ventes record de Mac (mais on aurait pu s’attendre à mieux)
Apple n’a jamais vendu autant de Mac en trois mois qu’au cours des trois derniers mois de 2016. La compagnie a vendu 5,374 millions d’ordinateurs Mac pour des revenus de 7,244 milliards $ US, une hausse par rapport aux 5,312 millions d’ordinateurs vendus à pareille date l’année dernière, pour 6,746 milliards $ US.

Plusieurs points méritent ici d’être notés. Les revenus du Q1 2017 ont plus augmenté que les ventes d’appareils par rapport à 2016, notamment à cause de la force du dollar américain.

Aussi, même si Apple a vendu plus de Mac qu’auparavant, on aurait pu s’attendre à une hausse encore plus importante, considérant que de nouveaux MacBook Pro ont été lancés, et qu’il s’agissait d’un nouveau design pour une première fois en trois ans.

Les critiques bonnes, mais mitigées, et l’offre haut de gamme de plus en plus intéressante du côté PC pourraient expliquer en partie le fait que la hausse n’ait été plus impressionnante.

 

 

 

 

 

 

Un record pour l’Apple Watch (mais aucun chiffre)
Le Q1 2017 aurait permis à l’Apple Watch d’atteindre de nouveaux sommets, tant par rapport aux unités vendues qu’aux revenus générés. Malheureusement, sans chiffre concret, il est toutefois difficile de tirer des conclusions de ce nouveau record.

Notons toutefois que les ventes de produits « autres » (une catégorie qui regroupe les ventes d’Apple TV, d’Apple Watch, d’iPod, d’accessoires et de produits Beats) ont toutefois diminué depuis le Q1 2016, passant de 4,351 milliards $ US à 4,024 milliards $ US, et ce, malgré les ventes d’Apple Watch en hausse et malgré la force du dollar.

 

 

 

 

 

 

 

 

Un record pour les services (sans envers de médaille)
Les services d’Apple ont aussi connu des ventes record. L’App Store, iTunes, Apple Music, AppleCare, Apple Pay et les autres services du genre ont permis d’atteindre des ventes de 7,172 milliards $ au Q1 2017.

Selon Tim Cook, les services d’Apple devraient atteindre à eux seuls les revenus équivalents d’une compagnie du palmarès Fortune 100 dès cette année, et les revenus de cette division devraient doubler d’ici 4 ans.

Il s’agit d’une bonne nouvelle pour Apple, sans envers de médaille, puisque ces revenus sont généralement plus stables que les autres d’un trimestre à l’autre, qu’ils sont accompagnés d’une bonne marge de profit et qu’ils permettent à la compagnie de se diversifier.

 

 

 

 

 

 

 

L’iPad en baisse (mais il s’en vend encore beaucoup)
Les ventes d’iPad continuent de diminuer, avec 13,081 millions d’unités vendues, contre 16,122 millions à pareille date l’année dernière. 13 millions représentent toutefois beaucoup d’appareils, plus du double des ordinateurs Mac, et les revenus de 5,553 milliards $ US ne sont certainement pas à négliger.

Tel que je l’ai déjà indiqué, l’iPad possède une longue durée de vie, et n’a pas besoin d’être remplacé aussi souvent qu’un téléphone, par exemple. Les téléphones de plus en plus grands et les ordinateurs de plus en plus petits font aussi rétrécir le marché potentiel de l’appareil, ce qui peut expliquer ces ventes à la baisse, qui pourraient éventuellement se stabiliser.

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Techno

Repost 0
Commenter cet article