Publié le 27 Janvier 2016

 

LA HAVANE, Cuba - Les États-Unis ont proposé aux autorités cubaines de tendre un câble sous-marin entre l'île et la Floride pour améliorer la qualité de l'accès à internet dans ce pays où le taux de connexion est parmi les plus faibles au monde, a rapporté un responsable américain.

«Nous sommes en train de travailler pour (...) analyser et préparer un environnement favorable en vue (d'installer) un câble sous-marin entre Miami et La Havane. Plusieurs propositions ont déjà été formulées au gouvernement cubain», a déclaré Daniel Sepulveda, responsable des communications au Département d'État, dans un entretien au portail d'informations OnCuba publié lundi.

Les autorités cubaines «nous ont dit qu'elles étaient ouvertes à l'idée, elles souhaitent voir des propositions écrites, elles veulent s'assurer que cela va fonctionner», a ajouté le fonctionnaire qui a effectué un séjour à Cuba en fin de semaine dernière.

L'île de 11 millions d'habitants figure parmi les pays où l'accès à internet est le plus restreint et contrôlé pour les particuliers dans le monde. Selon des données du monopole d'Etat Etecsa, seuls quelque 150 000 Cubains ont pu se connecter chaque jour en 2015.

 

 

En raison de l'embargo imposé par les États-Unis à Cuba depuis 50 ans, l'île n'avait qu'un accès satellitaire à Internet jusqu'à l'arrivée en février 2011 d'un câble sous-marin de fibre optique installé par son allié politique le Venezuela.

«Les communications seraient beaucoup plus efficaces si elles venaient de Miami plutôt que du Venezuela. Nous avons évoqué cela», a ajouté M. Sepulveda, sept mois après le rétablissement des relations diplomatiques entre Washington et La Havane.

«Avant l'embargo (qui est toujours en place), il existait un câble téléphonique de AT&T. Nous avons besoin de rétablir ce lien physique, pas seulement pour améliorer internet (...), mais aussi pour nous aider à assainir» les relations entre les deux pays, engagés sur la voie du rapprochement depuis fin 2014.

Dans le cadre du dégel, les États-Unis ont placé les investissements de télécommunications en tête de leurs priorités pour l'île, mais sans grand résultat depuis.

«C'est une question de confiance. Confiance du gouvernement cubain envers nous en tant que gouvernement, et envers nos entreprises ou opérateurs de télécommunications (...) Ce que nous leur disons, c'est qu'il n'y a rien à craindre dans le fait de s'ouvrir à internet. La culture et la souveraineté ne sont pas en péril. Cuba continuera d'être Cuba», a-t-il encore assuré.

Depuis 2013, Cuba a ouvert internet au grand public, qui a désormais accès à des salles de navigation et, plus récemment, à des bornes wifi en extérieur. Mais le coût des connexions (environ 2 $ de l'heure) reste exorbitant pour le plus grand nombre dans un pays où le salaire moyen est de 20 $ mensuels.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Web

Repost 0

Publié le 27 Janvier 2016

 

Une série d’annonces passées par Google concernant la recherche d’ingénieurs et de managers spécialisés dans la réalité virtuelle ainsi que le recrutement de nombreuses têtes pensantes dont Jason Toff (ex-Vine/Twitter) suggère que la société de Mount View (États-Unis) travaillerait sur un nouveau projet de casque, beaucoup plus élaboré que son « cardboard » actuel.

Depuis 2014, Google propose déjà une solution low-cost avec son casque de type « Cardboard », en carton et à monter soi-même, dans lequel doit être inséré son smartphone doté de l’application YouTube. Cette fois-ci, il s’agirait pour Google de combler son retard par rapport à d’autres acteurs comme Oculus (Facebook), Samsung, HTC ou Sony.

 

 

 

 

Des hologrammes au coeur du projet?

 

 

Pour cela, Google pourrait très bien profiter de la technologie avancée en matière d’hologrammes proposée par Magic Leap, une start-up qu’elle soutient et finance. Elle a en effet déposé un brevet d’un appareil portatif (casque ou lunettes) compatible avec ce type d’images en 3D, à destination aussi bien à de professionnels qu’à des joueurs, par exemple. Si ce projet se vérifie, Google pourrait venir concurrencer sur ce terrain Microsoft, qui a fait la démonstration en 2015 de son propre projet HoloLens permettant de naviguer dans un monde rempli d’hologrammes et d’interagir avec eux. A noter que, comme Google travaille également sur de nouvelles lunettes connectées (Projet Aura), il est encore difficile de savoir à quel type d’appareil profitera ce brevet, à moins évidemment que les deux projets ne finissent par fusionner.

 

 

 

 

Du côté de Microsoft, l’Hololens sera proposé aux développeurs dès le 1er semestre 2016 à 3000 dollars l’unité, dans le but d’élaborer des jeux et des applications dédiées à cette nouvelle technologie.

D’autres modèles sont quant à eux attendus dans le commerce dès cette année, à commencer par l’emblématique Oculus Rift, capable d’immerger les joueurs dans un monde plus ou moins imaginaire à 360 degrés, disponible en précommande pour 599 dollars (699 euros pour l’Europe), sous réserve d’avoir un PC compatible assez puissant. Les premières livraisons sont attendues au printemps, au moment même où sortiront les HTC Vive et Sony PlayStation VR, dont les prix ne sont toujours pas connus.

Selon le cabinet Deloitte, il pourrait se vendre jusqu’à 2,5 millions de casques de réalité virtuelle en 2016, que ce soit auprès du grand public ou des entreprises.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #techno informatique

Repost 0

Publié le 26 Janvier 2016

 

Si vous voulez faire une (mauvaise?) blague à quelqu’un qui a un iPhone, voici le truc de l’heure.

«CrashSafari.com» est en train de faire des ravages chez les utilisateurs d’iPhone. Si quelqu’un vous envoie un lien et vous dit de le regarder tout de suite, c’est peut-être une blague qui pourrait faire surchauffer votre téléphone. Le lien «CrashSafari.com» fait planter les iPhone en moins de 20 secondes.

Ce qui se passe lorsqu’on ouvre le lien c’est que dans l’URL ne cesse d’ajouter des caractères, ce qui finit par créer un bogue.

 

 

Selon plusieurs utilisateurs d’Android, le lien ferait aussi surchauffer leur téléphone. (On confirme que ça marche aussi sur un ordi de bureau…)

Voici le lien: CrashSafari.com. À utiliser avec modération…!

 

Comme on le dit pour l'alccol, la modération à bien meilleur goût.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #techno insolite

Repost 0

Publié le 26 Janvier 2016

 

 

Ceux qui ont un profil sur Tinder se reconnaîtront peut-être dans cette nouvelle tendance du web: #OnTinderAtTinder. (En français, ce serait Sur Tinder versus sur Tinder.)

Le mot-clic permet de partager un montage de votre photo Tinder versus de quoi vous avez l’air lorsque vous surfez sur Tinder. Parce qu’il est bien évident que lorsque vous vous créez un profil sur un site de rencontre, que ce soit Tinder ou un autre, vous mettez votre meilleure photo.

Cependant, lorsque vous surfez sur Tinder, vous n’avez pas toujours la même tête.

Certains utilisateurs ont créé des montages qui montrent exactement de quoi ils ont l’air «Sur Tinder» et lorsqu’ils surfent «Sur Tinder».

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Techno

Repost 0

Publié le 25 Janvier 2016

 

Ceux qui trouvent que les Mario Bros manquent de plombiers moustachus peuvent se réjouir : le nouveau Mario et Luigi : Paper Jam pour la Nintendo 3DS rassemble deux Mario, le premier de l’univers Mario et Luigi, et l’autre de l’univers Paper Mario. Une rencontre humoristique plutôt amusante, mais ponctuée de plusieurs longueurs.

Mario et Luigi : Paper Jam est le cinquième volet d’une série de jeux de rôle pour consoles mobiles qui s’étend sur plusieurs générations, soit les Gameboy Advance, Nintendo DS et Nintendo 3DS. La franchise met en vedette les frères Mario et Luigi, les figures de proue de l’univers de Nintendo.

Pour ceux qui ne connaissent pas la série, Mario et Luigi est un mélange des genres quand même intéressant, où les éléments classiques des jeux de rôle sont présents, comme des personnages qui progressent au fil du temps et des combats tour à tour, mais où les mécaniques de base de Mario Bros sont utilisées pour sceller l’issus des combats, comme sauter sur la tête des Goomba.

La fusion fonctionne plutôt bien, et le fait que les réflexes remplacent le hasard dans les combats rend ceux-ci un peu plus intéressants que dans les jeux de rôles traditionnels (le volet stratégique reste pour sa part le même, quand vient le temps par exemple de choisir son attaque ou les aliments à prendre pour récupérer de l’énergie).

 

 

 

Bons dialogues, histoire simple

 

 

 

 

Mario et Luigi : Paper Jam débute sur une gaffe de Luigi, qui emmène (presque) tous les personnages de l’univers Mario Paper dans celui de Mario et Luigi, notamment Mario, Luigi, Peach, Bowser, Bowser Jr. et des dizaines de Toad, qu’il faudra (péniblement) récupérer par la suite.

Tous les personnages se retrouvent, et une aventure d’une trentaine d’heures s’en suit pour permettre à Luigi et aux deux Mario de retrouver des Toad cachés un peu partout dans les différents mondes du jeu, de retrouver les princesses, vaincre les Bowser et de rétablir l’ordre des choses.

Alors que les jeux de rôle se distinguent normalement par la qualité de leur histoire et de leurs personnages, celle-ci est ici un peu mince. C’était à prévoir pour une aventure de Mario, mais disons que cette faiblesse devrait réduire un peu l’intérêt du jeu pour les joueurs plus âgés.

Au moins, le titre se reprend dans ses dialogues, drôles et savoureux, remplis d’autodérision et de références aux autres titres de la série.

Au passage, notons que la version québécoise du jeu est particulièrement bien traduite, avec des choix de mots qui feront peut-être parfois grincher les oreilles des puristes, mais qui sonnent en revanche bien plus crédibles que la moyenne.

 

 

 

 

 

Mario et Luigi : Paper Jam rassemble plusieurs mécaniques variées au sein d’un même jeu.

Parfois, on se déplace avec les trois personnages comme dans un jeu de rôle classique, et parfois, on doit sauter et courir comme si on était dans un véritable Mario Bros. Le titre est aussi parsemé de différents mini-jeux, comme des combats de Titancartons, des jeux de cache-cache avec les Toad et plus.

Tous ces modes sont corrects, sans jamais toutefois atteindre de sommet. La recherche des Toad peut malheureusement aussi être plutôt redondante. Les moments les plus intéressants sont probablement les batailles contre les «boss», dont certaines sont particulièrement ardues.

Heureusement, les plus jeunes pourront activer le mode facile pour améliorer leurs caractéristiques.

Notons qu’il est aussi possible de s’aider dans sa besogne avec des cartes, qui nous confèrent des habiletés temporaires. Ces cartes peuvent être améliorées en les associant à des Amiibo, ce qui accorde un avantage à ceux qui possèdent une figurine du genre.

Mario et Luigi : Paper Jam est dans son ensemble un jeu correct, qui ne passera pas à l’histoire, mais qui représente quand même un divertissement amusant. Le jeu sera lancé

 

vendredi le 22 janvier pour 49,99$.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Jeux vidéo

Repost 0

Publié le 25 Janvier 2016

 

 

 

 

Pinterest vient de dévoiler les grandes tendances de recherches sur son site, en divisant les recherches des hommes de celles des femmes.

Sans surprise, les hommes et les femmes ne cherchent pas la même chose sur Pinterest. Même qu’ils n’ont aucune recherche en commun, pas une seule.

(Notez bien que les recherches sont faites en anglais, mais que nous les avons traduites pour le bien de l’article.)

 

 

 

 

Ce que les hommes cherchent:

 

 

Idées paleo

 

Mouchoir de poche (de veston)

 

Recettes de smoothie Nutri Ninja

 

Comment faire un stade de football en crudités

 

Montres de luxe

 

Repas léger pour randonnée

 

Trucs pour randonnée

 

Roulotte Airstream

 

Chalets

 

Condo dans une grange

 

 

 

 

 

 

 

Ce que les femmes cherchent:

 

 

Voyager à petit prix avec des enfants

 

Nouvelle-Zélande

 

Camping de luxe

 

Cuisiner dans des tasses

 

Être minimaliste

 

Pyjamas

 

Trucs de beauté à faire soi-même

 

Décorations couleur menthe

 

Vêtements d’extérieur

 

Comment porter une jupe de cuir midi

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #techno insolite

Repost 0

Publié le 20 Janvier 2016

 

Voici ce qui arrive quand on a plus de 8 millions d’abonnés sur Instagram et qu’on publie une photo. C’est Demy De Zeeuw, qui tient le blogue 433, qui a publié cette vidéo montrant ses notifications Instagram.

 

Il a publié une photo et a observé les notifications arriver sur son téléphone intelligent. Le flot de notifications est incessant, et doit continuer plusieurs minutes après la fin de cette vidéo. (Vaudrait mieux pour lui de les désactiver!)

Chacune de ses publications peut obtenir entre 85 000 et 500 000 mentions «J’aime». Ça fait beaucoup de notifications, ça!

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #techno insolite

Repost 0

Publié le 20 Janvier 2016

 

 

Twitter a vécu une panne mardi matin, et la twittosphère s’en remet à peine.

La panne a été mondiale, touchant plusieurs pays en Europe, en Afrique et en Amérique du Nord, pendant plusieurs dizaines de minutes, voire plus d’une heure dans certains pays.

C’est avec le mot-clic #Twitterdown qu’on peut voir comment les gens ont réagi lorsque leur compte Twitter a cessé de fonctionner et quand il est revenu à la vie.

 

 

C’est quand Twitter ne fonctionne plus qu’on se rend compte de notre dépendance… Ces utilisateurs ont trouvé bien dur les quelques minutes qu’ils ont dû subir sans leur réseau social préféré:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Aussi dans Techno :

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #Réseaux sociaux

Repost 0

Publié le 19 Janvier 2016

 

Le Consumer Electronic Show 2016 n’est certainement une grande année pour les téléphones intelligents, mais il y a tout de même un appareil qui a capté mon attention, le Nextbit Robin, un téléphone Android conçu pour ne jamais manquer d’espace. Une bonne idée, qui prouve aussi qu’il est maintenant possible pour une jeune compagnie d’offrir un appareil capable de rivaliser avec les meilleurs.

Robin est un téléphone qui intègre une version hautement modifiée d’Android, et ce, de différentes façons. Visuellement, la compagnie a notamment plus ou moins remplacé l’écran d’accueil par la liste d’applications, en plus d’effectuer des changements mineurs un peu partout dans le système.

 

 

Le plus gros changement est toutefois plus complexe: Robin intègre en effet le nuage à Android, de façon à enregistrer automatiquement du contenu de l’appareil dans les serveurs de Nextbit pour libérer de l’espace.

Le Robin analyse ainsi quelles photos sont regardées le moins souvent et quelles sont les applications qui ne sont jamais utilisées.

En cas de manque d’espace, le téléphone remplace les photos de l’appareil par une version de moins bonne qualité, et efface temporairement les applications. Celles-ci s’affichent toujours sur l’écran du téléphone, mais en gris, pour indiquer qu’elles sont désormais dans le nuage.

 

 

Si on en a besoin, on clique sur l’application, et elle se réinstalle à partir des serveurs de Nextbit (ce sera donc la dernière version que vous aviez, et non la nouvelle version de Google Play), tout en conservant vos informations personnelles. En quelques secondes, vous retrouvez ainsi votre application telle que vous l’aviez laissé la dernière fois que vous vous en étiez servi (probablement quelques mois plus tôt).

Pour les images, le procédé est le même: l’image temporaire s’affiche en premier, et elle est ensuite remplacée par l’image régulière.

Tout ce procédé est automatique, et s’assure que votre téléphone de 32 Go ne manque jamais d’espace, peu importe combien d’applications vous installez ou de photos vous sauvegardez. Malheureusement, le système ne fonctionne pas avec les MP3 pour l’instant, ce qui aurait été un autre moyen d’économiser beaucoup d’espace facilement.

 

 

 

 

Un téléphone très correct

 

Le téléphone lui-même est aussi très correct. Le Robin offre un design quand même audacieux, très carré, et semble d’une bonne qualité entre les mains.

Ses caractéristiques sont aussi à la hauteur de son prix de vente de 399$ US, soit un processeur Snapdragon 808, un écran 1080p de 5.2 pouces, une caméra arrière de 13 mégapixels avec flash en deux tons, 3 Go de mémoire vive, 32 Go d’espace et 100 Go supplémentaires en ligne.

Celui-ci est aussi doté de toutes les connections habituelles, de la recharge rapide et d’un lecteur d’empreintes digitales, situé sur le bouton de déverrouillage.

Il faudra évidemment l’essayer plus amplement à sa sortie pour s’en faire une idée, mais après un bref essai au CES 2016, le Robin semblait tout à fait honnête.

Détail intéressant, ceux qui sont intéressés par le téléphone mais qui sont un peu froids à l’idée de sa version d’Android pourront profiter du chargeur d’amorçage (bootloader) déverrouillé pour installer la version d’Android de leur choix, comme Cyanlogen, le tout sans affecter la garanti de l’appareil.

 

 

 

Un téléphone indépendant

 

 

Outre son design original et sa version modifiée d’Android, le Robin se distingue aussi par le fait qu’il n’a pas été créé par un géant de l’industrie, ou par une compagnie grassement financée, mais plutôt par une petite entreprise, qui a réussi à amasser plus de 1,3 millions $ sur Kickstarter.

Voilà qui n’aurait pas été possible il y a quelques années seulement, surtout pas considérant la qualité de l’appareil.

Le Robin est offert en commande anticipée dès maintenant, même au Canada, pour 399$ US (560$ canadiens). Celui-ci sera livré dès le mois de février.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #téléphonie mobile

Repost 0

Publié le 19 Janvier 2016

 

 

Du mal à supporter le stress de la vie quotidienne? Vous aimerez sans doute ces gadgets, ces applications et ces jeux géniaux qui vous aideront à retrouver le calme, voire à devenir zen!

 

 

 

VIVRE_Noisly_cc100

 

 

 

 

 

 

 

 

Noisli

 

Cette application produit différents sons qui aident l’utilisateur à décompresser, comme le bruit des vagues sur la plage, le crépitement d’un feu de bois, le ruissellement de la pluie au loin ou le bruissement des feuilles d’arbres. Sur le plan visuel, les créateurs de Noisli ont eu la bonne idée de recourir à la chromothérapie : l’application choisit des couleurs de fond d’écran réputées pour réduire l’anxiété.
Pour iOS, 2,29 $

 

 

 

 

 

 

VIVRE_Calm_cc100

 

 

 

 

 

 

 

Calm

 

Avec l’aide de cette application, on peut faire une méditation toute simple, qui a des bienfaits remarquables pour la santé. L’utilisateur a le choix de méditer par lui-même ou de suivre une méditation guidée, tout en regardant une scène paisible qui calme le mental et aide l’esprit à s’élever. L’idée, c’est de constater à quel point quelques minutes de méditation par jour peuvent améliorer notre état de santé.
Gratuit sur iOS et Android

 

 

 

 

 

VIVRE_Shiastsu_cc100

 

 

 

 

 

 

 

Shiatsu Foot Massager

 

Rien de tel, pour réduire le stress, que de se faire masser les pieds. Si vous ne pouvez pas vous permettre de recourir aux services d’un massothérapeute professionnel, essayez le HoMedics FMS – 270H Deep Kneading Shiatsu Foot Massager, un appareil destiné au massage d’une seule partie du corps, les pieds, mais qui promet un massage shiatsu profondément relaxant.
Sur Amazon.com, 60 $US

 

 

 

 

 

 

VIVRE_Pip_c100

 

 

 

 

 

 

 

 

Pip

 

Pip est un appareil qui utilise des capteurs pour mesurer et analyser votre degré de stress en analysant les changements électriques qui se produisent à la surface de votre peau – un phénomène appelé activité électrodermale. Après avoir interprété les données recueillies grâce à une technologie novatrice et à des algorithmes maison, Pip utilise des applications pour vous apprendre à reconnaître votre stress, à mieux le gérer et à vous sentir plus détendu, tout en améliorant votre bien-être général.
Thepip.com, 179 $US

 

 

 

 

 

 

VIVRE_Flowy_c100

 

 

 

 

 

 

 

Flowy

 

Les personnes qui souffrent d’attaques de panique ou d’anxiété aimeront Flowy, un jeu qui leur permettra d’apprendre à mieux respirer et à se calmer en toute situation. Le jeu consiste à ramener un bateau à bon port en surmontant différents obstacles. Durant le parcours, le joueur doit utiliser des techniques de respiration. Les créateurs de Flowy assurent qu’après 90 secondes passées à jouer, l’utilisateur se sent déjà plus calme.
Gratuit, pour iOS et Android

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #techno Sante

Repost 0