Articles avec #techno mobile tag

Publié le 26 Septembre 2017

 

Dans une semaine, Google dévoilera au monde son nouveau  Pixel 2 et bien que nous en ayons déjà pu nous faire une idée assez précise, une nouvelle fuite vient d’attiser notre curiosité en révélant plusieurs de ses fonctionnalités inédites. Le Google Pixel 2 sera-t-il équipé d’un système de reconnaissance de musique fonctionnant en écoute constante ( always-on)  ? Qu’est ce que cette énième fuite nous apprend sur le smartphone de Google ?

 

Plus les jours passent et plus les fuites se recoupent, plus le Google Pixel 2s’annonce révolutionnaire ! Au vu d’une nouvelle fuite relayée par Artem Russakovski du site AndroidPolice, le Google Pixel 2 pourrait bien être équipé de nouvelles fonctionnalités exceptionnelles. La série de tweets, que vous pourrez découvrir en fin d’article, confirme certaines précédentes informations relayées sur la toile et dévoile quelques autres petits secrets du nouveau smartphone de Google.

Google Pixel 2 : votre smartphone tendra l’oreille en permanence !

==============================================================

Selon la source, le Google Pixel 2 sera doté d’un système de reconnaissance musicale en continue. Il ne sera donc pas nécessaire d’ouvrir une application pour découvrir quelle est la musique qui est diffusée en arrière plan, votre smartphone tendra constamment l’oreille pour vous en informer. Une notification apparaîtra alors sur votre écran verrouillé dès que la musique aura été reconnue. Plutôt pratique et inattendue, cette nouvelle option risque bien de faire passer Shazam pour un moins que rien ! Comment cette fonction va impacter l’autonomie et la vélocité du Pixel 2 ? Mystère.

 

 

 

 

 

Un autre tweet affirme aussi que le Google Pixel 2 sera doté d’un tout nouveau Pixel Launcher entièrement revu : la barre de recherche sera situé derrière le dock et l’écran est sublimé d’un design totalement neuf ! La source confirme aussi que le smartphone sera doté de bords Edge Sense, comme le HTC U11. Il suffira donc de presser les bords du terminal pour convoquer le Google Assistant. Autre info de taille, le Pixel 2 sera implémenté d’un nouveau mode portrait ! D’un point de vue hardware, il sera bien équipé de hauts parleurs stéréo sur sa face avant.

 

 

Pour rappel, le Google Pixel 2 et son grand frère le Google Pixel XL 2 seront présentés le mardi 4 octobre prochain lors de la conférence Ask More de Google. D’autres nouveautés, comme le Google Home Mini et le PixelBook seront aussi dévoilés par la firme de Mountain View. Restez bien connecté sur Phonandroid pour tout découvrir des annonces de cette conférence exceptionnelle.

 

1/ Some unverified Pixel 2 rumors from a new source who claims to have played with the Verizon Pixel 2.

 

 

 

3/
Pixel launcher crazy redone. Search bar below dock, Google home page has whole new design.

4/
New feature that listens to music all the time so if there's a song playing in the bg it will put the artist and title on your lockscreen

 

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #techno mobile

Repost 0

Publié le 18 Septembre 2017

 

Immense écran OLED sans bordure, recharge sans fil, caméra double, reconnaissance faciale : plusieurs des nouveautés annoncées cette semaine par Apple pour son iPhone X se retrouvent dès maintenant dans le Samsung Galaxy Note 8, un téléphone format géant qui fait son arrivée aujourd’hui au Canada. Un bon appareil, malheureusement vendu à un prix proportionnel à la taille de son écran.

Design et caractéristiques : dans la continuité

Samsung adopte une approche itérative avec ses téléphones Galaxy Note, qui sont généralement des appareils un peu plus gros et un peu plus performants que ses modèles Galaxy S lancés quelques mois auparavant.

Le Galaxy Note 8 ne fait pas exception à la règle. Le téléphone adopte le même format allongé que le Galaxy S8 et le même design recourbé, ce qui lui permet d’offrir un immense écran de 6,3 pouces, sans être trop large entre les mains. Le Note 8 est d’ailleurs plus étroit que l’iPhone 7 Plus, malgré son écran plus petit de 5,5 pouces.

Autre nouveauté inspirée du S8, l’écran du Galaxy Note fait désormais toute la superficie de l’appareil, ce qui veut dire que le lecteur d’empreintes digitales a été déplacé à l’arrière du téléphone. Le bouton d’accueil été remplacé par un bouton logiciel, qui donne l’impression d’être enfoncé lorsqu’on appuie avec une certaine pression, grâce à un mécanisme haptique sous l’écran.

Côté performances, il est équipé du même puissant processeur Snapdragon 835 de Qualcomm, ce qui en fait l’un des appareils les plus performants sur le marché. L’interface est fluide, tous les jeux les plus lourds fonctionnent, l’appareil photo est rapide à lancer et le traitement de l’image ne prend qu’une fraction de seconde. Bref, on n’attend jamais après le Note 8.

Seule différence sous le capot, le Note 8 est doté de 6 Go de mémoire vive au lieu de 4 Go. Vous ne noterez toutefois pas vraiment la différence dans la vie de tous les jours.

Fente pour carte microSD, résistance à l’eau, 64 Go de capacité interne, recharge sans fil, recharge rapide : la liste complète des caractéristiques de l’appareil est longue. À l’exception d’un décodeur audio haut de gamme, on y retrouve en fait tout ce que l’on peut espérer d’un téléphone intelligent haut de gamme en 2017.

Détail intéressant, la pile du Note 8 est toutefois assez petite pour sa taille (un choix volontaire de Samsung pour éviter que ses appareils explosent comme l’année dernière). J’ai heureusement trouvé l’autonomie suffisante pour une journée complète, même si elle ne bat aucun record.

 

 

Une reconnaissance faciale trop lente

Le déplacement du lecteur d’empreintes digitales à l’arrière a un inconvénient de taille : celui-ci est désormais tellement mal placé (d’une façon excentrée, loin au-dessus de la position naturelle de notre index), qu’il est pratiquement inutilisable.

Pour compenser, Samsung met l’emphase sur son nouveau mécanisme de détection du visage pour déverrouiller l’appareil. Malheureusement, la technologie n’est pas vraiment au point.

Selon les conditions ambiantes, la reconnaissance faciale est en fait trop lente. Pas assez pour qu’on la désactive, mais assez pour qu’elle soit souvent frustrante. Il est possible d’activer un mode rapide, qui ne fait pas appel à la caméra infrarouge de l’appareil, mais le mécanisme est alors moins sécuritaire, et peut facilement être déjoué avec une photo.

Bref, ce n’est pas la catastrophe, mais il s’agit d’un des rares points où le téléphone de Samsung déçoit.

 

 

Un appareil photo double à surveiller

L’une des plus grandes nouveautés du Samsung Galaxy Note 8 est son appareil photo double, une caractéristique de plus en plus commune dans les téléphones Android.

Alors que Huawei et Essential Phone ont opté pour un second capteur en noir et blanc et que LG a opté pour un second capteur grand-angle, Samsung se range ici du côté d’Apple en équipant son appareil d’un capteur offrant un zoom optique 2X.

Ce second capteur offre la même résolution de 12 mégapixels que le capteur principal, mais avec une ouverture de F2.4 plutôt que F1.7, vous devrez donc surtout l’utiliser le jour.

Alors qu’Apple offre le mode portrait avec son iPhone 7 Plus, Samsung offre pour sa part un mode « Mise au point en direct », qui permet aussi de créer un flou artistique autour de son sujet. Celui-ci permet toutefoi de changer son intensité, ce qui n’est pas possible du côté d’Apple.

Autre détail intéressant, toutes les informations provenant des deux capteurs sont enregistrées lors d’une photo en mise au point en direct. Vous pourrez donc choisir ensuite entre une photo grand angle, une photo rapprochée normale ou une photo rapprochée dont le faux bokeh peut être modifié.

Le mode fonctionne assez bien, plus avec des visages qu’avec des objets, mais l’effet pourrait tout de même être amélioré avec une mise à jour logicielle ultérieure, puisque les contours ne sont pas toujours bien découpés.

Lorsqu’un cliché sort bien, la qualité est toutefois exceptionnelle.

Pour les photos régulières, notons que le Galaxy Note 8 est parmi les meilleurs appareils sur le marché : sa mise au point est rapide, les couleurs sont juste et les images précises à la noirceur, à l’image du Galaxy S8.

 

 

Un stylet, comme toujours

Le Galaxy Note 8 est doté encore une fois d’un petit stylet actif, qui peut être placé dans le boitier de l’appareil directement.

Comme l’année dernière, il est possible de s’en servir rapidement, même lorsque le téléphone est en veille, et la précision du stylet est toujours impressionnante.

Parmi les nouveautés appréciées, notons que le téléphone émet un léger bruit de crayon lorsqu’on écrit sur l’écran. L’effet est subtil, au point où je me suis demandé s’il s’agissait peut-être du véritable son du stylet sur l’écran, mais contribue à donner l’impression que l’on écrit avec un véritable crayon.

Personnellement, je n’utilise pas le stylet des Galaxy Note, mais ceux qui s’en servent seront heureux d’apprendre que la formule générale n’a pas été modifiée. Si quelque chose n’est pas brisé, pourquoi le changer?

 

 

Logiciel : Oreo recherché et Bixby en anglais
Côté logiciel, le Samsung Galaxy Note 8 est doté d’Android 7.1 Nougat, avec une surcouche personnalisée.

Cette surcouche n’est pas mauvaises. Samsung offre plusieurs outils pratiques (pour faciliter la navigation, par exemple), et j’ai apprécié la simplicité avec laquelle il était possible de choisir les applications à installer lors de la configuration initiale de l’appareil.

Alors que les premiers téléphones Android Oreo sont sur le point d’arriver sur le marché, on regrette toutefois la présence du système d’ancienne génération. Surtout considérant que le prochain système de Google pourrait une fois pour toutes corriger le problème des mises à jour Android, grâce au projet Treble qui compartimentalise les changements logiciels apportés par les fabricants au système d’exploitation.

La présence d’Android Nougat n’est pas vraiment un défaut pour le Note 8 (on ne peut que blâmer sa date de lancement), mais on aurait quand même préféré pouvoir profiter d’Oreo dès maintenant.

L’autre déception du Note 8 est la présence de l’assistant personnel Bixby de Samsung. J’aime cet assistant complémentaire à Google Assistant, qui permet surtout de contrôler le téléphone, mais celui-ci n’est offert qu’en anglais à l’heure actuelle.

 

 

Attendez-vous à payer cher
Tout comme l’iPhone X à venir en novembre, le Samsung Galaxy Note 8 est cher. Très cher même, à 1350$ sans entente.

Selon les opérateurs, celui-ci se vend environ 550$ avec un forfait mensuel de 100$ pendant deux ans, ou 750$ avec un forfait mensuel de 85$ pendant deux ans. Certains opérateurs sont un peu plus abordables, comme Vidéotron, à 450$ avec un forfait de 90$ pendant deux ans, mais il s’agit dans tous les cas d’un achat de luxe, qui n’est pas pour tous les budgets.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #téléphonie mobile, #techno mobile

Repost 0

Publié le 21 Mars 2017

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

C’est un lancement sans tambour ni trompette qu’a fait Apple aujourd’hui, en dévoilant un nouveau modèle rouge de l’iPhone 7, un iPhone SE doté d’une meilleure capacité, un iPad 9,7 pouces amélioré et un nouveau service pour créer des vidéos à la manière de Snapchat ou Instagram. Tour d’horizon des annonces du jour.

 

 

 

iPhone: un modèle rouge et plus d’espace pour le SE
Voilà 10 ans maintenant que Apple est associé à l’organisme RED pour amasser de l’argent pour le Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme. Après avoir lancé au cours des ans des iPod rouges, des produits Beats rouges et des accessoires rouges dont une partie des ventes étaient remises à l’organisme, c’est au tour du téléphone d’Apple d’avoir droit à son édition RED complètement rouge.

PUBLICITE

L’iPhone 7 et l’iPhone 7 Plus RED seront offerts dès ce vendredi avec des capacités de 128 et 256 Go, à partir de 1029$.

Notons que l’iPhone SE a aussi droit à une légère mise à jour cette semaine. L’appareil conserve les mêmes caractéristiques que l’année dernière, soit des composantes similaires à celles de l’iPhone 6S, mais dans un plus petit format. Sa capacité double toutefois, passant de 16 à 32 Go et de 64 à 128 Go, ce qui fait du modèle de base un meilleur achat.

Le nouvel iPhone SE sera mis en vente vendredi, à partir de 579$ au Canada.

 

 

 

 

L’iPad Air 2 devient l’iPad de 9,7 pouces
L’iPad Air 2 est mort. De nom du moins. Apple adopte en effet aujourd’hui une nomenclature pour sa tablette similaire à celle de ses ordinateurs portatifs, alors que l’iPad Air 2 sera désormais simplement connu sous le nom d’iPad de 9,7 pouces.

L’appareil conserve la plupart des caractéristiques de son prédécesseur, avec toutefois un processeur A9, plus puissant que l’A8X de l’iPad Air 2, mais moins que l’A9X que l’on retrouve dans l’iPad Pro.

Avec un prix d’achat de 449$ au Canada, celui-ci devrait être le modèle à considérer pour la grande majorité des consommateurs intéressés par la tablette d’Apple.

Notons au passage que l’iPad mini 4 aura pour sa part droit à plus d’espace de stockage, avec une capacité unique de 128 Go. À 549$, il semble toutefois que l’appareil soit toujours en vente pour répondre à des besoins de niche seulement, probablement de la clientèle d’affaires ou institutionnelle d’Apple, et que les aspirations de l’entreprise pour sa petite tablette avec le grand public soient plus limitées.

 

 

 

Clips: des vidéos à la mode à la sauce Apple
Apple a finalement annoncé aujourd’hui Clips, une nouvelle application permettant de créer des vidéos loufoques, à la manière de Snapchat ou Instagram, avec des filtres et des effets, qui peuvent ensuite être partagées sur iMessage ou dans d’autres réseaux sociaux.

Il ne s’agit donc pas d’un nouveau réseau à proprement parler, mais d’un logiciel qui permet d’accomplir des choses un peu plus variées qu’avec l’application photo de base de l’iPhone, le tout sans quitter l’écosystème d’Apple et sans limiter les utilisateurs à iMessage.

En plus de son application, de ses iPhone et de ses iPad, Apple a profité de ces journées chargées pour annoncer plusieurs accessoires, notamment des étuis pour l’iPhone et de nouvelles bandes pour l’Apple Watch.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #techno mobile

Repost 0

Publié le 24 Janvier 2017

 

 

 

Samsung a tenté lundi de tourner la page du fiasco du Galaxy Note 7 en imputant formellement à un défaut de batterie les problèmes survenus sur cet appareil phare dont la production avait été arrêtée en octobre.

Il s'agit d'une des pires déconvenues du premier fabricant mondial de téléphones, habitué jusqu'alors à être considéré comme le nec plus ultra de la technologie.

L'urgence pour le mastodonte sud-coréen est de dépasser une bonne fois pour toutes cette désastreuse affaire afin de ne pas perdre trop de plumes face au grand rival Apple, expliquent des spécialistes de la marque.

D'autant que Samsung doit gérer une autre crise, celle de son implication dans le retentissant scandale de corruption qui a précipité la destitution de la présidente Park Geun-Hye.

Des enquêtes internes et indépendantes «ont conclu que les batteries sont la cause des incidents du Note 7», a annoncé Samsung dans un communiqué sans grande surprise.

Le premier conglomérat sud-coréen avait été contraint en septembre d'ordonner le rappel planétaire de 2,5 millions de Note 7, plusieurs spécimens ayant pris feu ou explosé. Samsung avait évoqué un problème de la batterie qui était vraisemblablement fabriquée par l'entreprise soeur Samsung SDI.

 

 

 

 

 

MEA-CULPA

Samsung avait ensuite renoncé complètement en octobre à la production de cet appareil qui devait concurrencer l'iPhone 7, quand il était apparu que certains Note 7 distribués en remplacement des premiers prenaient également feu. La batterie de ces nouveaux appareils était vraisemblablement fabriquée par le chinois ATL.

Cette débâcle commerciale a coûté à Samsung des milliards de dollars, entre le manque à gagner et l'impact -plus difficile à estimer- sur son image.

Depuis, Samsung a multiplié les mea culpa, se payant de pleines pages d'excuses dans les plus grands quotidiens de la planète.

«Nous présentons nos excuses sincères pour la gêne et la préoccupation occasionnées auprès de nos clients», a encore déclaré lundi aux journalistes à Séoul Koh Dong-Jin, chef de la division mobile de Samsung Electronics.

Le groupe a précisé avoir mobilisé 700 chercheurs et ingénieurs sur son enquête. Ils ont testé plus de 200 000 appareils et plus de 30 000 batteries.

«Nous assumons la responsabilité du fait que nous n'ayons pas su identifier et vérifier les problèmes qui se présentaient sur le design et la fabrication des batteries», peut-on lire dans le communiqué.

«Nous avons pris des mesures correctrices pour nous assurer que cela ne se reproduise jamais.»

Samsung n'a pas formellement identifié ses fabricants de batteries lundi. Mais les enquêteurs indépendants UL et Exponent ont validé ses conclusions.

 

 

 

 

LE DESIGN PLUTÔT QUE LA SÉCURITÉ

La première batterie avait notamment un problème de conception impliquant un court-circuit provoquant une surchauffe et un embrasement et la seconde des problèmes de soudures ayant les même conséquences.

M. Koh a cependant exclu toute poursuite contre les fabricants: «le fait de ne pas avoir vérifié la sûreté et la qualité relève de notre responsabilité.»

Pour Tom Kang, analyste chez Counterpoint Technology, le géant sud-coréen cherche clairement à passer à autre chose.

«Les consommateurs tendent à pardonner la première fois», a-t-il dit. «Mais si un tel problème se reproduisait, cela aurait un impact durable sur l'image de la marque.»

Dans cette histoire, Samsung a probablement péché par sa volonté de mettre le paquet sur le design, la finesse de l'appareil et la capacité de sa batterie plutôt que sur la sécurité.

Son prochain modèle, le Galaxy S8, devait être dévoilé en février au Mobile World Congress de Barcelone. Mais, afin de permettre davantage de tests, son lancement a été reporté, selon M. Koh.

Samsung doit annoncer mardi ses résultats pour le quatrième trimestre, après avoir publié une baisse de 30 % de son bénéfice opérationnel au troisième trimestre.

Lundi, le titre Samsung a terminé la séance sur une hausse de 1,9 % à 1,90 million de wons.

Samsung traverse une des pires séquences de son histoire. L'héritier du groupe, Lee Jae-Yong, vice-président de Samsung Electronics, a été entendu pendant 22 heures par les enquêteurs qui le soupçonnent de corruption et d'abus de biens sociaux dans le scandale impliquant la présidente sud-coréenne.

Samsung tente de tourner la page du fiasco du Galaxy Note 7.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #techno mobile

Repost 0

Publié le 17 Octobre 2016

 

 

 

Fanny Bourel - 17/10/2016

 

 

La Ville de Montréal lance l’application mobile MTL Trajet, qui est conçue pour recueillir des données au sujet des déplacements en ville.Trajet MTL, application, Montréal, déplacements

Les citoyens sont invités à télécharger gratuitement cette application sur leur téléphone connecté. Ainsi, ils pourront contribuer à une étude, du 17 octobre au 17 novembre, visant à planifier le développement du réseau de transport urbain. Cette application a été développée par le laboratoireTransportation Research for Integrated Planning (TRIP) de l’Université Concordia.

« Les données transmises par les citoyens nous permettront de cartographier leurs trajets et de calculer leurs temps de déplacement, a indiqué, par communiqué, Zachary Patterson, professeur agrégé au Département de géographie, d’urbanisme et d’environnement de Concordia, ainsi que titulaire de la Chaire de recherche du Canada sur les liens entre le transport et l’utilisation des terres pour la durabilité régionale. Nous pourrons ainsi élaborer des systèmes de transport plus efficaces à l’aide d’un modèle susceptible d’être adopté par les villes connectées du monde entier. »

Fondé en 2011, le TRIP Lab utilise des logiciels d’analyse géographique et statistique, ainsi que de modélisation des transports, pour tirer parti des données liées aux déplacements et à l’occupation des sols.

L’étude MTL Trajet fait partie des 70 projets mis en place dans le cadre du « Plan d’action, Montréal ville intelligente et numérique 2015-2017 ».

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #techno mobile

Repost 0

Publié le 11 Octobre 2016

 

SÉOUL, République de Corée — La compagnie Samsung annonce mardi l’interruption de la production de son modèle de téléphone intelligent Galaxy Note 7 afin d’en assurer la qualité. La mesure a été annoncée après que d’autres cas d’incendies aient été rapportés dans les nouveaux appareils.

Samsung demande aussi aux usagers des téléphones Galaxy Note 7 de les éteindre et de ne plus les utiliser. Les consommateurs canadiens désirant obtenir de plus amples informations sont invités à composer le 1-800-SAMSUNG.

Le 2 septembre dernier, Samsung avait émis un rappel du Galaxy Note 7 dans 10 pays, dont le Canada, les États-Unis et la Corée du Sud, à peine deux semaines après son lancement sur le marché.

 

Samsung avait alors dit avoir trouvé 35 cas où le Note 7 avait explosé ou s’était enflammé. Aucune blessure n’avait cependant été signalée.

La compagnie sud-coréenne semblait avoir réglé le problème jusqu’à ce que les propriétaires d’appareils de remplacement aient signalé à leur tour des incendies. La semaine dernière, un avion de la compagnie aérienne Southwest Airlines a dû être évacué après que l’un de ces nouveaux téléphones ait laissé échapper de la fumée.

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #techno mobile

Repost 0

Publié le 21 Septembre 2016

 

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #techno mobile

Repost 0

Publié le 19 Septembre 2016

 

Les autorités américaines ont officiellement annoncé jeudi le rappel des appareils Galaxy Note7 de la compagnie Samsung vendus avant le 15 septembre, car ceux-ci présentent des risques d’explosion.

La compagnie sud-coréenne avait indiqué il y a deux semaines qu’elle procéderait à un rappel généralisé du Galaxy Note7 à cause des risques d’explosion et que tous les acheteurs pourraient obtenir un autre téléphone en échange.

 

 

Ce rappel, qui vise un million de téléphones, est fait conjointement avec le Canada et le Mexique, indique la Commission de sécurité pour les produits et les consommateurs. Santé Canada avait émis lundi un avis concernant les unités vendues avant le 1er septembre.  

Les gens devraient immédiatement cesser de les utiliser et fermer leur téléphone, précise la Commission.

«Samsung a reçu 92 rapports de batterie qui surchauffent aux États-Unis, ce qui a causé 26 brûlures et des dommages dans 55 cas, dont des incendies dans des voitures et un garage», souligne le rappel.

 
 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #techno mobile

Repost 0

Publié le 12 Septembre 2016

 

Un iPhone qui gagne une résistance à l’eau mais qui perd son port audio, une nouvelle Apple Watch dotée d’un GPS, des écouteurs sans fil, une version iOS de Mario Bros.: voici mes premières impressions des nouveautés dévoilées aujourd’hui par Apple à l’occasion de son événement de la rentrée à San Francisco.

Apple Watch Series 2

Deux ans après le dévoilement de la première Apple Watch, Apple présente aujourd’hui la seconde génération de sa montre connectée, qui portera le nom Apple Watch Series 2, et non Apple Watch 2 comme on s’y attendait.

 

L’Apple Watch Series 2 aurait probablement aussi pu s’appeler l’Apple Watch 1S, si la compagnie avait voulu reprendre la nomenclature qu’elle utilise avec ses téléphones intelligents. La montre offre en effet un design similaire à son prédécesseur, mais avec des caractéristiques internes améliorées.

L’Apple Watch Series 2 reprend donc la même allure que la première montre d’Apple, avec son format plus ou moins gros et son cadran carré avec des coins arrondis. Alors que la première génération de la montre était résistante aux éclaboussures, la nouvelle montre est toutefois aussi résistante à la nage.

Apple a notamment dû revoir la conception de son haut-parleur, qui est maintenant utilisé pour rejeter l’eau de la montre après avoir été dans l’eau.

Parmi les autres nouveautés matérielles, notons que l’écran de la montre est désormais plus lumineux, à 1000 nits, ce qui en fait l’écran le plus lumineux jamais utilisé par Apple dans un appareil.

 

 

 

 

 

Finalement un GPS
L’habit ne fait pas le moine, et même si l’Apple Watch semble la même, quelques nouveautés internes valent la peine d’être présentées, tout particulièrement l’ajout d’une puce GPS, qui devrait permettre aux coureurs de sortir sans leur iPhone et de quand même pouvoir suivre leur trajet par la suite.

Il s‘agit d’une fonctionnalité qui manquait cruellement à la montre d’Apple. J’ai discuté pendant les derniers mois avec plusieurs acheteurs potentiels qui ont finalement laissé faire l’Apple Watch justement à cause du manque de GPS.

Reste à voir si l’ajout d’un GPS aura un effet sur l’autonomie de la montre. Ce sera probablement le cas lorsque l’on court, mais pas le reste du temps, lorsque le GPS ne sera pas utilisé de toute façon.

Plusieurs autres ajouts logiciels devraient aussi améliorer l’Apple Watch pour les sportifs, comme la possibilité d’afficher plus d’informations sur son écran d’entrainement, et de partager son activité avec ses amis, afin de s’encourager ou de se donner des défis. Ces nouveautés seront aussi offertes sur l’Apple Watch 1 après sa mise à jour vers le système d’exploitation Watch OS 3.0.

Notons que l’Apple Watch permet aussi de suivre l’activité des gens en chaise roulante, une fonctionnalité plutôt rare qui sera certainement appréciée.

 

 

 

 

 

 

 

Un nouveau processeur pour une seconde chance aux applications

Les applications tierces risquent d’être bien plus intéressantes avec l’Apple Watch Series 2 que lors du lancement de la première montre.

Watch OS 3.0 a tout d’abord été adapté pour permettre aux applications de s’ouvrir préchargées, et il devrait être plus facile de passer d’un logiciel à l’autre grâce à l’ajout d’un nouveau dock.

L’Apple Watch 2 offre aussi un système sur puce amélioré, le S2, qui offre un processeur 50% plus rapide et un coeur graphique 2 fois plus puissant. Les applications sont donc être plus fluides, et surtout plus rapides à ouvrir. La différence est notable instantanément.

Le délai qu’il fallait attendre jusqu’ici pour lancer une app était généralement assez long pour que l’on préfère utiliser son iPhone, qui est toujours avec nous.

L’écosystème d’applications pour Apple Watch se porte quand même assez bien, mais leur usage par les propriétaires de montres, lui, laisse un peu à désirer, et c’est ce qu’Apple espère corriger ici.

 

 

 

 

 

Aucune connectivité LTE
Si deux des principales faiblesses de l’Apple Watch seront corrigées, une troisième, elle, ne le sera pas. L’Apple Watch Series 2 n’est en effet toujours pas doté de connectivité LTE, qui aurait permis l’appareil d’être entièrement autonome, et de pouvoir être utilisée pour prendre ses courriels ou recevoir des appels même lorsque son iPhone est resté à la maison.

Une connectivité LTE grossit toutefois considérablement les montres intelligentes. Jusqu’à ce que la technologie permette de créer une montre autonome mince, il s’agit probablement de la bonne décision.

L’Apple Watch est constamment à mon poignet, mais je ne sors que très rarement de la maison sans téléphone. Entre une grosse montre autonome ou une petite montre qui nécessite un téléphone, je préfère encore la seconde option.

 

 

 

 

Deux nouveaux modèles
nike

Alors que certains analystes s’attendaient à une nouvelle version bon marché de l’Apple Watch, ce sont plutôt deux nouvelles versions régulières et haut de gamme qu’Apple a présentées aujourd’hui.

L’Apple Watch Nike+ est une montre conçue spécifiquement pour la montre, avec un nouveau cadran, des raccourcis conçus spécifiquement pour la course et un design noir et jaune aux couleurs de Nike.

Apple a aussi brièvement présenté un nouveau matériel pour son Apple Watch, la céramique blanche, qui serait quatre fois plus résistante que l’acier inoxydable.

 

 

 

 

 

 

L’Apple Watch Series 1: toujours en vente
L’Apple Watch Series 2 sera lancée le 16 septembre, à partir de 489 $. L’Apple Watch Series 1 sera toujours en vente, mais modifiée pour intégrer le système sur puce S2, ce qui devrait en faire une bonne option pour ceux qui ne sont pas intéressés par la course ou la natation. La montre sera vendue à partir de 359 $.

 

 

 

iPhone 7 et iPhone 7 Plus

Du mieux, du similaire, du pire. Voilà comment on pourrait résumer le nouvel iPhone 7 d’Apple, un appareil qui propose plusieurs composantes améliorées et un boitier résistant à l’eau et à la poussière, tout en offrant un design semblable à celui de l’iPhone 6S, mais sans prise audio 3,5 mm pour écouteurs.

 

 

 

 

Design

Après 8 ans à offrir un nouveau design aux deux ans (iPhone 3G – 3GS, 4 – 4S, 5 – 5S, 6 – 6S), Apple rompt avec la tradition et conserve le design de son iPhone 6 pour une troisième année de suite.

Le nouvel iPhone 7 est donc doté du même écran de 4,7 pouces (et le 7 Plus du même écran de 5,5 pouces), du même boitier métallique et des mêmes coins arrondis. Seules différences notables, les antennes à l’arrière du boitier sont disparues, l’iPhone 7 Plus est doté de deux caméras arrière et le port audio sous le téléphone a été remplacé par un grillage (nous y reviendrons).

Notons que si l’iPhone 7 conserve l’allure de ses prédécesseurs, son design est désormais résistant à l’eau et à la poussière (IP67), une caractéristique que l’on retrouve déjà dans certains téléphones Android, mais qui devrait plaire aux propriétaires du téléphone d’Apple.

Parmi les autre modifications, notons qu’il n’est plus possible de cliquer le bouton d’accueil du téléphone. Celui-ci est fixe, mais une rétroaction haptique donne l’impression qu’il s’enfonce lorsqu’on le touche. L’effet est franchement réussi.

Il sera intéressant de voir comment les commentateurs et les consommateurs percevront la chose. Certains clameront un manque de vision et d’innovation, mais je crois plutôt que le passage d’un cycle de 2 ans à un cycle de 3 ans est simplement le reflet d’une nouvelle réalité dans l’industrie: les téléphones sont bons pendant plus longtemps qu’auparavant.

L’iPhone 3G était complètement dépassé lorsqu’Apple a lancé son iPhone 4. Mais le même ne peut plus être dit. L’iPhone 6 est encore un bon téléphone, moins fluide que son successeur, certes, mais qui ne donne néanmoins pas l’impression d’avoir besoin d’être changé.

Considérant le prix des téléphones haut de gamme, il s’agit, je crois, d’une bonne nouvelle pour les consommateurs (au grand dam des analystes financiers, qui préfèreraient assurément un renouvellement plus rapide).

 

 

 

 

Deux caméras valent mieux qu’une

L’iPhone 7 offrira un nouvel appareil photo, toujours de 12 mégapixels, mais amélioré de plusieurs façons. L’objectif est maintenant doté d’une ouverture F1.8, qui devrait améliorer les photos prises à la noirceur, et les composantes du capteur ont été améliorées, ce qui devrait permettre à l’appareil d’être plus rapide. Le flash est aussi plus lumineux qu’avant, et offre désormais quatre ampoules DEL.

La caméra de l’iPhone 7 sera aussi dotée de stabilisation optique, une fonctionnalité qui était jusqu’ici réservée aux iPhone 6 Plus et iPhone 6S Plus.

Une autre amélioration importante est pour sa part exclusive à l’iPhone 7 Plus: l’ajout d’une seconde caméra à l’arrière.

Le concept n’est pas nouveau. HTC avait deux caméras sur son HTC One m8 il y a deux ans (pour créer des effets comme changer la mise au point après avoir enregistré sa photo), Huawei a une seconde caméra noir et blanc sur un de ses appareils et LG a un second objectif grand-angle sur son G5 et son V20.

J’ai adoré la fonctionnalité sur le LG G5, et je m’attends à l’apprécier ici aussi, même si la stratégie d’Apple diffère de celle de LG.

Si LG offrait en effet une seconde caméra grand-angle, Apple offre au contraire une seconde caméra avec un téléobjectif, pour prendre plus facilement des objets au loin ou des choses plus petites.

La voie choisie par Apple aura certainement un avantage de taille: il est difficile de faire un bon objectif grand-angle, surtout pour un téléphone intelligent. Les images du LG G5 sont donc souvent difformes. Un téléobjectif devrait permettre de réussir des photos différentes, mais d’une meilleure qualité.

La caméra de l’iPhone 7 Plus offrira un zoom optique de 2X, qu’il est possible d’augmenter jusqu’à 10X avec un zoom manuel. Voilà qui devrait permettre de réussir ses photos de lune lorsque la Super Lune sera de retour!

La double caméra devrait aussi permettre de créer des photos avec un bokeh artificiel, où les images des deux caméras seront combinées pour s’assurer qu’un portrait soit pris avec un flou à l’arrière.

HTC avait essayé une technologie du genre avec son HTC One m8, sans grand succès. Les premières images présentées par Apple semblent plus réussies, mais il faudra attendre de l’essayer pour s’en faire une idée.

Notons que la fonctionnalité ne sera pas offerte au lancement de l’iPhone 7 Plus, mais plus tard cette année grâce à une mise à jour logicielle.

 

 

 

 

 

Autres nouveautés matérielles
Parmi les améliorations apportées à l’iPhone, notons son nouvel écran, qui offre une reproduction plus fidèle des couleurs, à la manière de l’iPad Pro. Si la caractéristique est intéressante pour les graphistes sur une tablette, elle devrait ici l’être pour les photographes, qui pourront voir les véritables couleurs des clichés pris avec leur téléphone.

L’écran est aussi 25% plus lumineux qu’auparavant, ce qui devrait être intéressant au soleil.

Le téléphone est aussi doté d’un nouveau processeur, l’A10 Fusion, qui est maintenant 120 fois plus rapide que celui du premier iPhone, et 40% plus rapide que l’A9 de l’iPhone 6S. L’A10 Fusion utilise aussi une nouvelle architecture, avec deux processeurs réguliers et deux processeurs moins puissants, qui ne consomment que 20% de l’énergie des processeurs réguliers.

L’architecture, qui rappelle bigLITTLE de ARM, devrait permettre d’augmenter l’autonomie en reléguant les taches faciles au processeur moins puissant, et en réservant les tâches lourdes aux processeurs réguliers.

Les haut-parleurs ont aussi été revus, et sont désormais plus forts, en plus d’être désormais en stéréo.

Détail intéressant, la capacité de l’iPhone a été revue à la hausse. Terminé le modèle de 16 Go trop petit: l’iPhone 7 sera vendu avec un minimum de 32 Go. Les deux autres configurations offertes seront de 128 Go et de 256 Go.

 

 

Mort de la prise audio 3,5 mm

Comme prévu, iPhone abandonne la prise audio 3,5 mm traditionnelle avec son iPhone 7. Même si de plus en plus d’analystes tentent de défendre la chose, je suis loin d’être convaincu qu’il s’agit d’une amélioration pour les utilisateurs.

L’idée est simple. Pour Apple, le futur est dans les écouteurs sans fil ou dans les écouteurs actifs, qui utilisent par exemple le port Lightning. Ces écouteurs peuvent être dotés d’un convertisseur analogique-numérique qui permet de simplifier un peu les téléphones, tout en réduisant les interférences.

S’il est vrai qu’il devrait être possible d’attendre un son d’une meilleure qualité de cette façon, la chose a aussi un inconvénient de taille: celui d’augmenter le prix des écouteurs.

En pratique, ne pas avoir de port audio risque aussi souvent d’être une nuisance.

En fin de semaine dernière, j’ai été invité à un méchoui dans un chalet. La musique était projetée à partir d’ordinateurs et de téléphones intelligents reliés à un système de son par un fil audio 3,5 mm. Avoir eu un iPhone 7, et avoir adopté les écouteurs Lightning d’Apple, je n’aurais probablement pas eu l’adaptateur (fournis avec l’iPhone) nécessaire pour relier le système à mon téléphone.

L’absence de port audio 3,5 mm risque aussi d’être pénible dans les voitures plus vieilles ou quant on oublie ses écouteurs, par exemple. C’est aussi un peu frustrant considérant tous les écouteurs que l’on possède, certains d’une excellente qualité, qui devront maintenant utiliser un adaptateur (laid et qui réduit forcément la qualité). 

Le pire dans tout ça, c’est que les deux technologies ne sont pas mutuellement exclusives. Apple aurait pu offrir des écouteurs Lightning ou sans fil avec son iPhone, tout en continuant d’offrir un port audio 3,5 mm.

Est-ce une façon de préparer l’arrivée à un nouvel iPhone en 2017 qui sera pour sa part trop mince pour avoir une prise audio? Peut-être. Selon Apple, le retrait de la prise audio est après tout une question de faire de l’espace pour d’autres technologies.

Mais pour l’instant, cette « nouveauté » de l’iPhone 7 est une faiblesse. Espérons qu’elle ne se propagera pas dans l’industrie.

Au moins, j’ai apprécié l’adaptateur qui permet de brancher des écouteurs réguliers sur une prise Lightning. Non seulement l’appareil est offert gratuitement avec l’iPhone, mais il est aussi souple et petit, assez pour être transporté facilement avec soi.

 

 

 

 

 

 

AirPods

L’iPhone 7 sera accompagné quelques semaines après sa sortie des nouveaux écouteurs sans fil AirPods d’Apple.

S’ils ne sont pas les plus subtils lorsqu’on les porte, ceux-ci se reprennent par leur simplicité d’installation déconcertante. Il suffit en effet d’ouvrir leur boitier et de confirmer notre intention de les synchroniser pour commencer à s’en servir.

Je ne peux pas vraiment me prononcer sur leur qualité, mais ils m’ont semblé confortables, et leur autonomie annoncée est supérieure à la moyenne, avec 5 heures en tout. Leur socle permet pour sa part de les recharger pendant 24 heures de plus en suite, ce qui devrait permettre de s’en servir pendant plusieurs jours en ligne.

Les AirPods utilisent la technologie Bluetooth, et seront lancés au Canada à la fin octobre pour 219 $.

 

 

 

 

Quelques mots sur iOS 10
L’iPhone 7 sera livré avec le nouveau système d’exploitation iOS 10. Il s’agit de l’une des plus importantes mises à jour du système, tant par ses changements à son interface que par les modifications apportées à ses différentes applications.

Pour l’interface, notons qu’Apple permet désormais d’afficher des widgets, qui ressemblent en fait aux informations qui s’affichaient auparavant dans le centre de notifications. Ces widgets se présentent en forme de bulles, et peuvent être consultés à gauche du premier écran d’accueil du téléphone (où l’on retrouve la recherche Spotlight), à gauche du centre de notifications (que l’on peut maintenant glisser de gauche à droite) et sur l’écran d’accueil.

Parmi les autres nouveautés, le centre de contrôle offre maintenant plusieurs fenêtres, la fonctionnalité Touch ID est plus puissante qu’auparavant et il est finalement possible d’enlever les applications d’Apple de son écran d’accueil (celles-ci ne s’effacent pas, mais elles ne nous encombrent au moins plus).

La plus grande nouveauté est toutefois l’ouverture de Siri aux développeurs, ce qui va permettre de dicter des commandes plus variées qu’auparavant.

Notons que le logiciel Plans a aussi été ouvert, et qu’il est maintenant possible de réserver par exemple un restaurant par OpenTable directement sur la carte. Ce n’est pas la seule nouveauté de Plans, qui offre aussi une nouvelle interface pour la navigation et qui affiche maintenant où est stationnée notre voiture.

Contrairement à Android, qui offre cette fonctionnalité en détectant lorsque l’usager est dans une voiture grâce à différents capteurs, iOS le fait plutôt simplement en notant lorsque l’iPhone est relié au système Bluetooth du véhicule. Ça a ses avantages (efficacité, ne pas enregistrer le stationnement d’un bus, etc.), mais aussi ses inconvénients, notamment pour ceux qui n’ont pas de système Bluetooth.

iOS 10 marque aussi l’arrivée de l’application Home, la pierre angulaire de la stratégie d’Apple pour les maisons connectées. Home permet de contrôler tous ses gadgets HomeKit (ampoules, ventilateurs, caméras connectées, etc.) à partir d’une seule application. Le logiciel n’est pas le plus performant sur le marché, mais il est probablement l’un des plus simples (en plus d’être assez joli).

Notons finalement que plusieurs autres applications ont eu droit à quelques nouveautés, tout particulièrement Musique, qui remet notre bibliothèque à l’avant plan, et Photos, qui utilise la reconnaissance d’image pour catégoriser nos clichés (tout se fait sur le téléphone, et non dans le nuage comme avec Google Photos). Messages a aussi droit à une refonte importante, alors que le service se veut plus léger, avec l’ajout de différent outils pour animer les conversations (GIFs, dessins sur les images, etc.).

Message pourrait d’ailleurs maintenant rivaliser à armes égales avec Facebook Messenger, si le logiciel était offert sur d’autres plateformes qu’iOS. Tant que ce ne sera pas le cas, il sera toutefois difficile pour Apple de faire croitre son service.

 

 

 

Prix et lancement
Les iPhone 7 et 7 plus seront offerts au même prix que les 6S et 6S Plus. Ceux-ci seront offerts en trois configurations, soit 32 Go, 128 Go et 256 Go.

Notons que les iPhone SE, 6S et 6S Plus seront toujours en vente, mais que les 6S et 6S Plus seront désormais offerts en deux configurations, de 32 Go et 128 Go.

L’iPhone 7 sera offert dès le 16 septembre.

Voici ma présentation vidéo de l’iPhone 7 et de l’iPhone 7 Plus:

 

Les autres annonces

Apple a profité de sa conférence pour faire quelques autres annonces. Voici les principales.

Super Mario Run: Mario arrive sur iOS

Mario sera finalement offert sur les téléphones intelligents. C’est ce que le créateur de la franchise Shigeru Miyamoto a annoncé sur scène aujourd’hui, en présentant Super Mario Run, un jeu mobile qui sera offert d’ici la fin de l’année.

Super Mario Run ressemble au Mario Bros original, avec une variante importante: Mario avance tout seul dans la version mobile, ce qui permet de jouer à une seule main (pratique dans le métro, par exemple).

Il est possible de faire sauter Mario en appuyant sur l’écran de son téléphone, et plus on pèse longtemps sur l’écran, plus Mario saute haut. Comme toujours, le but est ici d’atteindre le château final à l’intérieur du temps déterminé.

Détail intéressant, Super Mario Run sera un jeu payant, mais sans achats intégrés.

Super Mario Run sera lancé tout d’abord sur iOS, ce qui en fait probablement la plus grande exclusivité de l’App Store à ce jour

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #techno mobile

Repost 0

Publié le 23 Mars 2016

 

Voir les commentaires

Rédigé par Régis Baillargeon

Publié dans #techno mobile

Repost 0